Ce premier semestre 2016 a été assez calme, surtout consacré à l'écriture : un nouveau Dunod, un autre à mettre à jour, un troisième en chantier, et quelque chose d'assez différent à découvrir en novembre (il n'y a pas que le droit, dans la vie). Les conférences juridiques organisées par la Ligue française pour la santé mentale ont fait le plein, la conférence d'automne est programmée en novembre, et le cycle est reconduit jusque juin 2017 (avec plusieurs nouveaux thèmes). Leurs cousines de province, organisées à Toulouse par l'IFRASS, ont également trouvé leur public, même si leur programmation est plus aléatoire.

Et puis, surprise ! une collègue malade, me voici fin janvier dans l'avion pour Ajaccio : j'ai traité du volet juridique d'un module "nouvelles technologies et confidentialité" pour mes amis d'Inforsanté (une action de l'ANFH de Corse).
Un mois plus tard, pour les mêmes raisons, direction Nancy, à l'ANFH de Lorraine : je fais bosser de ouf Voyages SNCF.fr !

En février, j'ai donné une conférence sur la responsabilité (responsable, mais pas coupable) à l'Université du Temps Libre d'Oléron avant de retrouver, en analyse des pratiques, les mandataires judiciaires de l'UDAF de Tours, toujours pour Inforsanté, et de filer à Saint-Lô pour intervenir, lors d'une très intéressante soirée-débat, organisée, au sein de l'hôpital Mémorial, par l'Unité médico-judiciaire, sur les violences familiales, au sein du couple et envers les enfants.

En mars, je suis allé parler du dossier de l'hébergé dans un CHRS d'Habitat Éducatif à Meaux (Seine-et-Marne), puis du droit en action sociale à l'IRTS de Lorraine à Metz, et de responsabilité civile, pénale et disciplinaire à Évreux, pour l'association La Ronce, j'ai failli entamer une collaboration fructueuse avec l'Institut de formation de Haute-Corrèze (Ifhco), en traitant à Ussel du secret professionnel, mais la journée a été annulée, faute de combattants, j'ai présenté le dispositif de protection de l'enfance aux accueillants familiaux de L'Esquif (Bordeaux), j'ai de nouveau donné pour l'UNASSI ma conférence "faire face au refus de soins", à Bordeaux, cette fois-ci (elle devrait bientôt être programmée à Rennes), et j'ai publié dans La Gazette Santé Social une tribune sur le sujet.

IMG_0011.jpg Pierre-Brice Lebrun à Évreux

En avril : tranquille ! le numéro 101 d'Empan est paru, je disserte dedans sur l'autorité (je vous rappelle que tous mes articles parus dans EMPAN sont disponibles en ligne), j'ai fait au Mans un aller-retour en TGV pour traiter de la responsabilité des travailleurs sociaux, lors d'une journée associative du pôle Enfance-Famille de l'association Montjoie, et j'ai publié, sur le site Internet de La Gazette Santé Social, un point sur la récente réforme de la protection de l'enfance.
En mai, fais ce qu'il te plait : je suis resté à la maison, pour terminer (et rendre avant la veille) les manuscrits achevés à marche forcée (j'ai juste abandonné mon ordi pour assister au Zénith de Toulouse au concert des ex-Téléphone, et je ne le regrette pas !), j'ai donné à Montélimar ma conférence tout public "responsable, mais pas coupable" (qui rencontre toujours un franc succès), à Bordeaux, pour le CNFPT d'Aquitaine, j'ai animé une journée d'information sur "la responsabilité des directeurs(trices) d'établissement d'accueil du jeune enfant" et sur la responsabilité et le secret au SAVS de l'YMCA de Colomiers, puis j'ai refait un tour à Tours.

Je suis aussi intervenu, comme chaque année, avec la nouvelle promo des CAFERUIS de l'IFEP d'Asnières (en février), et sur "le secret professionnel, le secret partagé et la traçabilité", avec les étudiantes du CESEGH du Montpellier (en mai).

En juin, dernière ligne droite, avec le CLIC 6 du Val-de-Marne, au pied des pistes d'Orly (pratique), pour travailler sur le refus de prise en charge (assez proche du refus de soins), puis Inforsanté m'a enfermé deux jours au centre hospitalier (psychiatrique) Jean-Martin Charcot de Plaisir (Yvelines), pour traiter de la protection de l'enfance : je vous rassure, j'en suis sorti tout à fait libre (ce n'était pas gagné). Il me reste à aller déjeuner avec l'équipe de l'IME Guilhem à Venerque (une structure de l'ARSEAA), pour aborder le droit des usagers par le biais du respect de leur vie privée, puis je serai en vacances !

Je pars d'abord me refaire une santé en Sicile avec Volotea, puis ce sera le Maroc, grâce à Absolu Voyages, l'agence qui cède à tous mes caprices ...
Je vais profiter de l'été pour reprendre des forces, écrire deux, trois trucs, et je vous retrouve en septembre, en pleine forme, profitez bien, prenez soin de vous et soyez sages (enfin, pas trop). Bonnes vacances !