Je me suis libéré du temps en ce début d'année pour écrire deux livres à paraître bientôt aux éditions Dunod, un Grand dictionnaire de la petite enfance, avec Caroline Morel (il a fallu gérer 82 auteurs pour construire ce beau bébé de 512 pages !) et un Aide-mémoire de droit à l'usage des psychologues, avec Mélanie Dupont, ce qui ne m'a pas empêché d'accumuler un retard considérable (la sortie de l'Aide mémoire est repoussée à janvier 2019).

Deux autres livres sont programmés chez Dunod en 2019 (je suis déjà dessus, je vous raconterai), j'ai travaillé - et je travaille toujours - sur un nouveau Vuibert de droit public (destiné aux catégories A et B de la fonction publique territoriale) dans lequel je gère le chapitre Droit constitutionnel, j'ai publié quelques articles dans Acteurs de la vie scolaire, et j'ai - pour la première fois - collaboré à Initia'TIV le Mag, un mensuel spécialisé de la région Grand Est.

L'année a commencé à Nantes (deux jours sur la protection des majeurs pour le Conseil départemental de Loire-Atlantique), elle s'est poursuivie à Pantin (le partage d'informations entre professionnels de la petite enfance, pour le Relais des parents, devant une centaine de participants) et à Toulouse, pour l'ANFH et InforSanté, puis pour l'UNASSI (Union Nationale des Associations et Services de Soins Infirmiers) sur la responsabilité des service de soins infirmiers à domicile (SSIAD), dans le prolongement du cours que je donne à la fac de Montpellier pour le CESEGH. Restons à Toulouse : le cycle de conférences juridiques continue à l'IFRASS, l'école de travailleurs sociaux de Toulouse, il est renouvelé pour 2018-2019, avec deux conférences organisées en matinée. Il continue aussi à Paris, à la Ligue française pour la Santé mentale, et, nouveauté : certaines de ces conférences sont désormais dupliquées à Dijon !

Je suis également intervenu sur la responsabilités des assistantes maternelles pour l'association AS Bussy Baby de Bussy Saint-Georges (77), et à Charleville-Mézières, pour l'UDAF des Ardennes, qui avait réuni une bonne centaine de personnes autour de la santé et de la sexualité du majeur protégé, j'ai participé à Lyon au colloque M'as-tu vu te voir ?, organisé par le CRIAVS Rhône-Alpes (ma participation avait pour titre : Voir et être vu, le regard de la loi) et je suis retourné au lycée, détailler la responsabilité des auxiliaires de puériculture et aides-soignants aux forts sympathiques élèves de l'IFAP du Lycée des métiers des soins à la personne Hélène Boucher (Toulouse) : je précise que j'adore intervenir devant des collégiens ou des lycéens, si cela peut donner des idées à quelqu'un ...

J'ai eu l'occasion de séjourner plusieurs fois en Alsace (Strasbourg, Mulhouse) grâce (encore) à mes amis d'InforSanté et à l'UNIFAF Alsace, pour encadrer des modules intitulés : les écrits professionnels, quelles responsabilités ? (et cela tombe bien : j'adore l'Alsace !). Un module à peu près identique a également été organisé à Grenoble, pour l'ANFH Alpes.
J'ai plusieurs fois donné ma conférence Responsable, mais pas coupable dans le réseau des Universités du temps libre (UTL), Universités inter-âges (UIA) et Universités populaires (UP).

Je suis passé par l'Ardèche (La responsabilité, dans un service de soins à domicile) et par Lille (l'autorité parentale pour les travailleurs sociaux de l'Établissement public de santé mentale d'Armentières), par Saint-Maurice, dans le Val-de-Marne (Le secret professionnel et l'autorité parentale pour une quarantaine d'assistants de service social), puis par Lens et Metz (la responsabilité et le secret professionnel pour les assistantes sociales de l'ANGDM, avec 3 Oranges communication), puis l'été est arrivé, qui a sonné la fin de mes déplacements, je reprends la route, après deux mois de travail à la maison, le 17 septembre à Colmar, et je vous souhaite d'excellentes vacances, que j'espère ensoleillées !