Le second semestre a été plus chargé que le premier, je n'imaginais même pas que cela puisse être possible ! Le 13 septembre, direction Strasbourg, pour traiter du respect de la vie privée et du secret professionnel dans la lutte contre les radicalisations, à l'invitation de la Maison des ados, puis Besançon, pour le CNFPT de Franche-Comté (Responsabilité civile et pénale des travailleurs sociaux en prévention et protection de l’enfance), le 18 septembre, je suis allé à Troyes (tout seul), rencontrer les assistants de service social de la gendarmerie du grand-est (le respect de la vie privée, le secret professionnel et le partage d’informations) avant de monter à Sedan pour mes amis d'Inforsanté (Les écrits professionnels : quelles responsabilités ?) et de redescendre à Besançon pour terminer le module de 4 jours entamé la semaine précédente. Le 25 septembre, j'étais à Évreux (La responsabilité des acteurs sociaux et médicosociaux, le respect de la vie privée).

22007926_10211825514366147_3004268301864294842_n.jpgLe 28, j'étais à Cajarc (Lot) pour le CEIIS, Comité d’études et d’informations pour l’insertion sociale (Droits des usagers et laïcité), et le 29 à Montbazens (Aveyron), avec des assistants familiaux (au menu : autorité parentale et responsabilités), je suis ensuite remonté à Évreux, redescendu à Montpellier (quelques cours à assurer) et passé par Toulouse, où le cycle de conférences juridiques organisé par l'IFRASS a repris : ma carte Grand Voyageur Le Club de la SNCF a explosé, son compteur de kilomètres aussi, qui peut témoigner que je passe bien ma vie dans le TGV !

Les conférences ont redémarré à la Ligue française pour la santé mentale le 5 octobre, avec 8 dates programmées, dont celle de la conférence d'automne, et je suis allé début octobre souffler une semaine dans un superbe Radisson Blu, sous le soleil de Malte grâce à Absolu Voyages, l'agence qui concrétise tous mes désirs !

Un autre évènement a marqué - et chamboulé - mon emploi du temps : la sortie le 20 octobre d'un livre qui ne parle pas de droit, dont j'ai dû assurer la promotion en France et en Belgique (pour la parution de nouveaux Dunod, il faudra attendre 2009, avec pas moins de quatre titres, dont je vous reparle bientôt).

Revenons à nos codes : fin octobre, je suis allé à Nantes (L'obligation de soins et les soins psychiatriques sans consentement pour des mandataires judiciaires à la protection des majeurs) et à Saumur (Les droits des usagers, le secret professionnel, le secret partagé, le respect de la vie privée et la place de la famille en EHPAD), début novembre, à Nîmes (l'autorité parentale pour le géant Comundi au Conseil départemental du Gard), à Valence (la protection des personnes vulnérables au centre hospitalier pour Inforsanté) et à Clermont-Ferrand (j'étais invité à une table ronde du Colloque annuel de la fédération ANEF), avant de remonter à Paris (pour le congrès annuel national du CSAFAM), et de rejoindre Rouen, pour ma toute dernière collaboration avec le CNFPT (Obligations professionnelles des responsables de structures de la petite enfance), j'ai aussi disserté sur le rôle du beau-père (tout un programme !) lors d'un colloque sur l'autorité parentale, et sur l'autorité parentale à l'invitation de la Ville de Boulogne-Billancourt (pour les directrices de structures petite enfance).

La conférence d'automne de la LFSM a bien eu lieu à l'Espace Reuilly le 15 novembre, j'ai longuement abordé la délicate question du dossier de l’usager (entre confidentialité et partage d’informations, respect de la vie privée et travail en réseau) devant 200 professionnels très attentifs (merci à eux). L'année prochaine, la conférence d'automne aura lieu aussi le 15 novembre (un jeudi), elle sera principalement destinée aux psychologues, pour célébrer la sortie (chez Dunod) d'un aide-mémoire juridique à leur usage exclusif, que je cosigne avec Mélanie Dupont.

Le vendredi 17 novembre, j'ai passé 2 heures (de 19 à 21 h) sur Radio Libertaire (la radio sans dieu, ni maître, ni pub), dans l'émission L'antenne du social, consacrée aux violences éducatives, j'ai fait un détour par France Terre d'Asile pour aborder le secret professionnel et le respect de la vie privée, je me suis ensuite - après quelques conférences à Pau (64), Chelles (77) et Le Raincy (93) - offert un petit week-end prolongé à Prague (merci Absolu Voyages !) histoire de profiter des charmes du magnifique marché de Noël, puis je suis remonté à Metz (Les écrits professionnels : quelles responsabilités ?), pour finir l'année sur les rotules !
Je vous souhaite un joyeux Noël, une excellente année 2018, pleine de surprises de découvertes et de gourmandises, janvier sera de mon côté consacré principalement à l'écriture (et aussi avril, mai), prenez soin de vous, des autres, et apprenez à dire non, c'est le début de la liberté !