Pierre-Brice Lebrun, prof de droit

Aller au menu | Aller à la recherche

Formations & interventions

Fil des billets

3 Oranges sur la Baie des Anges

, 05:44

3 Oranges communication propose quatre formations juridiques avec Pierre-Brice Lebrun dans son catalogue 2024 (pages 24 à 27) : responsabilités, secret, autorité parentale, signalement ...
Les stages ont lieu à Biot (06), entre Nice, Cagnes-Sur-Mer et Antibes ...
Ils sont duplicables partout en France, contactez 3 Oranges !

Des formations pour psychologues avec l'École des psychologues praticiens de Paris (EPP)

, 08:32

Pierre-Brice Lebrun propose, avec Mélanie Dupont,
pour l’École des psychologues praticiens de Paris (EPP), un module intitulé

Les psychologues et le droit : comprendre les droits, les devoirs et les obligations


Les 3 et 4 juin 2024 en distantiel

Consultez le programme
Inscrivez-vous en ligne



Le contenu s'inspire de l'aide-mémoire Droit à l’usage des psychologues (Dunod, 2024, 2e édition) - des sessions en intra peuvent être organisées à la demande, sur mesure, partout en France (ou en distantiel)

Mes dernières interventions ...

, 10:08

Le premier trimestre de l'année 2024 a démarré à Digne-les-Bains et Sisteron (04) pour l'ADSEA des Alpes-Maritimes (de Mont-de-Marsan, ce n'est pas franchement direct). Elle s'est poursuivie à Dax (40), où j'ai travaillé avec les professionnels des CSAPA de Nouvelle-Aquitaine de l'Association Addictions France sur la responsabilité, le signalement, le respect de la vie privée, le partage et la révélation d'informations : c'était le premier module d'une série de trois, le second a eu lieu à Bordeaux (33), avec la direction régionale, le troisième, à Angoulême (16).

J'ai ensuite donné ma conférence juridique tout public à l'UIA de Créteil et du Val de Marne (94) et à l'UTL du Mans (72), où je suis également intervenu sur la responsabilité pénale des encadrants devant les directeurs de l'association Montjoie (au Mans, je loge depuis des années à l'hôtel Ashley, juste en face de la gare, qui fait partie du réseau Contact Hôtels) : trois autres modules sont programmés en avril avec les chefs de service ; j'ai ensuite travaillé deux jours sur le respect de la vie privée avec les professionnelles de la petite enfance de la Croix-Rouge d'Île-de-France, qui gère des crèches et des services de PMI, après avoir répondu en visio aux questions des cadres des PEP83 sur l'autorité parentale au quotidien lors d'un placement (double signature, autorisation de soins, séparation des parents, etc.).

Il m'arrive assez souvent de répondre - principalement en visio - aux (multiples) questions juridiques légitimes que se posent les professionnels sur les sujets qui les tracassent au quotidien : il ne s'agit pas de consultations, plutôt d'interventions (très) interactives "à la carte" : n'hésitez pas à me solliciter.

Les visioconférences juridiques low cost avec la Ligue française pour la santé mentale (LFSM) ont repris (elles ont désormais lieu le mardi matin), comme le cycle de visioconférences juridiques organisé par l'École nationale de la PJJ (gratuites, elles sont ouvertes à tous sur simple inscription), et le premier diplôme universitaire (DU) Soutien à la parentalité, mis en place à l'IFRASS de Toulouse par la Fédération française des espaces de rencontre (FFER) et l'Université d'Angers, a débuté : j'y interviens sur la séparation des parents.

Entretemps, plusieurs nouveaux Vuibert sont sortis, dont deux sur le fonctionnement des collectivités territoriales (un petit et un grand), ainsi que la seconde édition du Droit à l'usage des psychologues, que je cosigne avec Mélanie Dupont aux éditions Dunod (à qui je viens de rendre le manuscrit d'un prochain Droit à l'usage des infirmiers et infirmières, celui de la mise-à-jour de La protection de l'enfance est en route).

En mars, je suis parti dans le Gard rencontrer les professionnels de deux foyers d'accueil médicalisés (FAM) de Sesame autisme Occitanie est afin d'aborder la question des écrits professionnels, de la responsabilité et de la pertinence des transmissions, avant de rejoindre Montceau-les-Mines (71), avec, au menu, une journée sur la protection des personnes vulnérables, deux sur l'autorité parentale, pour les agents du département de Saône-et-Loire affectés au territoire d'action sociale (TAS) de Montceau ; le second trimestre m'entraînera probablement à Marseille et à Nice (plusieurs fois), pour 3 Oranges communication, à Châteauroux (peut-être), à Paris (encore) et ailleurs ...

Visioconférences gratuites avec la PJJ !

, 09:41

Vous pouvez assister gratuitement aux visioconférences du cycle Le droit de l'enfant (2024) mis en place par le Pôle territorial de formation Ile-de-France - Outre-Mer de l'École nationale de la Protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) : il suffit de s'inscrire en ligne et de retourner la fiche d'inscription au Pôle ...

Mes dernières interventions ...

, 08:40

Après un été studieux qui m'a permis d'avancer sur différents projets éditoriaux avec les éditions Vuibert (manuels de préparation aux concours de la fonction publique) et les éditions Dunod, j'ai encadré début septembre deux formations d'une journée pour l'Institut de Formation et de la Valorisation du Centre départemental de l'enfance et de la famille (CDEF) de Gironde à Eysines (33) : l'une était consacrée aux droits et obligations des fonctionnaires, l'autre, à la laïcité, que j'aborde sous l'angle juridique (ces formations, comme les autres, peuvent être dupliquées partout en France, ou en visio).

Les visioconférences low-cost organisées par la Ligue française pour la santé mentale (LFSM) ont repris, et le programme 2024 est déjà en ligne (on a bien bossé), elles seront désormais - à la demande quasi-générale - programmées le mardi matin.

Je suis intervenu à Agen (47) dans le cadre des Semaines d'information sur la santé mentale (SIMS), à la demande du Conseil local de santé mentale (CLSM) de la ville d'Agen et du Centre hospitalier départemental La Candélie : j'avais choisi comme thème "Me soigner : un droit ou un devoir ?" (il m'a permis de traiter deux questions : est-ce pour moi, malade, un droit ou en devoir de me soigner ? est-ce pour les autres, soignants, aidants, proches, un droit ou en devoir de me soigner, éventuellement contre mon gré ?), puis, à l'Université du temps libre de Cholet (49), où j'ai donné ma conférence juridique tout public, "Responsable, mais pas coupable", je l'ai ensuite donnée à l'antenne de Montbéliard (25) de l'Université ouverte de Franche-Comté, elle est d'ores et déjà programmée en 2024 à Villecresnes (94) et au Mans (72).

Je suis dans la foulée allé à Lure (70), causer responsabilité avec les professionnels de l'ADAPEI de Haute-Saône (avec l’AGEI de Côte-d'Or, elle constitue le groupe associatif Handi'Up), puis à Carcassonne (pour l'ASE de l'Aude), à Sète (pour le Centre médico-psychologique de l’enfant et de l’adolescent du centre hospitalier du Bassin de Thau), et à Perpignan, où je suis intervenu sur le respect de la vie privée lors de la première Université populaire d'éducation (UPE) organisée par les Francas d'Occitanie.


L'année s'est terminée à Antony (92) pour le CMP de Bagneux de l'Établissement public de santé (EPS) Érasme, où il a été question d'autorité parentale, de protection de l'enfance, de secret et de responsabilité après un week-end consacré à la distillation de l'Armagnac, aux confins du Gers et des Landes, où j'ai surveillé l'alambic, approvisionné le foyer en bois de charme et goûté les premières gouttes : à Sète et à Antony, je suis intervenu pour l'organisme de formation du Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS), avec lequel je collabore régulièrement. On redémarre en janvier à Digne (04), avec l'ADSEA, d'ici-là : joyeux Noël et excellente année 2024 !

Mes dernières interventions ...

, 07:16

L'année 2023 a commencé à Mulhouse (68), le 16 janvier : je suis le matin intervenu sur l'histoire de la protection de l'enfance devant 160 étudiants (ES, AS, EJE) et une vingtaine de professionnels pour l'École supérieure de Praxis Sociale, je me suis ensuite envolé pour Nice, histoire d'intervenir deux jours à Cannes (06) sur la responsabilité des travailleurs sociaux pour 3 Oranges Communication, avec qui je travaille de temps en temps.
Les visioconférences juridiques low-cost ont repris, organisées par la Ligue française pour la santé mentale et l'IFRASS, je suis retourné à Carcassonne (11), retrouver d'autres professionnels de l'ASE de l'Aude, je suis également allé à Saint-Étienne (42), à la demande de l'AGASEF, pour poser le cadre juridique de la protection de l'enfance, en abordant les questions de la responsabilité des professionnels, du secret professionnel, de la discrétion, de la confidentialité et de l'autorité parentale (on n'a pas chômé !). J'ai entamé, avec l'École nationale de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) un cycle de quatre modules sur le droit de la famille, la filiation, l'autorité parentale et les obligations alimentaires (en visio), je suis intervenu sur la responsabilité des travailleurs sociaux pour l'Association Addictions France 31 (et on a consacré un peu de temps aux maltraitances animales), je suis allé à Mantes-la-Jolie (78), aborder les mesures de protection des majeurs, sauvegardes, tutelles et curatelles, devant des professionnels de DELOS Apei 78, et à Castres (81) pour la Plateforme Adultes Autonomes de Castres-Albi (PAAC) de l'APAJH (il a été question des droits des bénéficiaires et du respect de leur vie privée), je suis également intervenu en visio devant les équipes de la MAS et du Foyer de Vie de l'ADAPEI de Haute-Saône, toujours sur la question de la responsabilité qui, décidément, taraude les professionnels !
J'ai donné à Chartres ma conférence tout public Responsable, mais pas coupable, qui tourne partout en France depuis bientôt quinze ans !
Elle sera bientôt à Cholet (49), Villecresnes (94), Le Mans (72) et Montbéliard (25).
J'ai animé, comme chaque année, avec Mélanie Dupont, un module en visio sur les psychologues et le droit, pour l'École des psychologues praticiens de Paris (EPP, ou psycho-prat' pour les intimes), on a d'ailleurs d'ores et déjà fixé les dates de la prochaine session, en juin 2024, et je suis, comme chaque année également, retourné au Centre départemental de l'enfance et de la famille d'Eysines (33) pour détailler les droits et les obligations des fonctionnaires.
J'ai également animé une visioconférence pour le Regroupement méditerranéen des psychologues et des neuropsychologues (RMPN), sur les droits, les devoirs et les obligations des psychologues et des neuropsychologues.
Comme chaque année, j'ai pas mal bossé pour les éditions Vuibert (avec quelques nouveaux projets à suivre), et de nouveaux ouvrages devraient paraître chez Dunod : l'actualisation du Droit à l'usage des psychologues (en librairie le 8 novembre 2023) et de La protection de l'enfance fin 2024, mais aussi un Droit à l'usage des infirmiers/infirmières et un La protection des personnes vulnérables, qui sont annoncés pour bientôt !
L'année reprendra mi-septembre à Carcassonne et à Bordeaux, avec tout de même deux jours en juillet sur la responsabilité des professionnels, les droits des mineurs accueillis, les réseaux sociaux et le harcèlement à Cransac (12), pas loin de Rodez, pour la Fondation Opteo, et une mission de conseil pour L'Esquif (Bordeaux) : oui, je fais ça aussi, 'hésitez pas !
Je vous souhaite un bel été ...

Des formations pour psychologues avec l'École des psychologues praticiens de Paris (EPP)

, 05:27

Pierre-Brice Lebrun propose, avec Mélanie Dupont,
pour l’École des psychologues praticiens de Paris (EPP), un module intitulé

Les psychologues et le droit : comprendre les droits, les devoirs et les obligations
Les 4 et 5 mai 2023 en distantiel

Le contenu est celui de l’aide-mémoire Droit à l’usage des psychologues (Dunod, 2019),
de Mélanie Dupont et Pierre-Brice Lebrun.

Téléchargez le bulletin d'inscription
Sessions en intra à la demande, partout en France (ou en distantiel)

Mes dernières interventions ...

, 15:42

Drôle de semestre, et drôle d'année ! La formation ne se remet toujours pas de la crise sanitaire, à laquelle s'ajoutent probablement incertitudes multiples, problèmes budgétaires et difficultés d'embauche, de recrutement : le secteur social et médico-social va mal, il a vraisemblablement d'autres priorités, de moins en moins de temps et des moyens qui se réduisent. Bref : les formations qui se déroulaient en présentiel, sur deux ou trois jours, se sont transformées en visios d'une demi-journée, les gros organismes de formation, pour appâter le client, ont drastiquement baissé leurs prix, la rémunération des intervenants et le remboursement de leurs frais (va trouver une chambre d'hôtel à 60 euros à Paris, ou déjeuner pour 9 euros). Heureusement, j'ai pu, en m'associant avec Formavenir Performances (qui a racheté InforSanté, avec qui je travaillais beaucoup), remporter un appel d'offres important avec le service de l'aide sociale à l'enfance (ASE) du département de l'Aude (11), je passe - et je vais passer pendant quatre ans - pas mal de temps à Carcassonne.
J'ai également consacré, depuis septembre beaucoup de temps et d'énergie à l'autre face de ma double vie professionnelle ...

Mais reprenons depuis le début : le 30 août, je suis intervenu sur le respect de la vie privée, le secret professionnel et le partage d’informations lors de la journée pédagogique de rentrée du CSI Jean Lagarde de l'ASEI à Ramonville-Saint-Agne (31), j'ai causé (en visio) cadre légal et risques juridiques liés à l'utilisation des réseaux sociaux pour le Syndicat SUD Santé-Sociaux de Moselle, puis je suis intervenu lors du Forum annuel du CNDPF (mon intervention s'écoute en podcast). Entre deux conférences "Responsable, mais pas coupable", je suis retourné au CDEF d'Eysines (33) aborder la délicate question de la laïcité dans les structures de protection de l'enfance, et j'ai continué mes visioconférences juridiques low-cost pour l'IFRASS (Toulouse) et la Ligue française pour la santé mentale (Paris) : le calendrier 2023 est d'ores et déjà en ligne !

Je suis allé détailler l'autorité parentale et les droits des mineurs au CIDFF des Hauts-de-Seine Sud à Vanves (92), puis pour le service des réussites éducatives de la ville de Toulouse (31), et le secret professionnel à La Réunion pour le CNFPT : la salle de cours à Saint Leu (974) avait une vue sublime sur l'Océan et je vous recommande volontiers mon hôtel, Le Kerveguen à Saint-Gilles-les-Bains ! J'en ai profité pour intervenir à l'IFAP de Saint-Denis (974) sur la responsabilité des auxiliaires de puériculture, l'administration des médicaments et le respect de la vie privée.

En décembre, j'ai été discuter responsabilité des parents et autorité parentale avec des mères de famille au Centre Social Lochères de Sarcelles (95), et violences intrafamiliales à Saint-Ouen-sur-Seine (93), à l'invitation du Centre communal d'action sociale, puis à Mulhouse et à Guebwiller (68), à l'invitation de l'École supérieure de Praxis Sociale (mon éloge rassurant de la responsabilité a rassemblé une centaine de personnes) et de la MECS Le Bercail (je loge toujours à Mulhouse à l'hôtel Bristol). L'année se termine en Alsace, elle reprend en Alsace, le 16 janvier, à l'École supérieure de Praxis Sociale, pour un séminaire sur la protection de l'enfance ...
Joyeux Noël et excellente année 2023 à tous !

Le forum du CNDPF

, 07:33

Pierre-Brice Lebrun interviendra le 29 septembre au Forum du Carrefour national des délégués aux prestations familiales (CNDPF) à Paris, dont le thème est
Éthique : de quoi parle-t-on ? de l’injonction aux questionnements
Il tentera de répondre à la question : comment accompagner les parents pour protéger l’enfant dans le respect des droits de chacun ? ...
Mon intervention s'écoute en podcast :



Mes dernières interventions ...

, 08:29

La reprise, que l'on attendait depuis mars 2020, a (enfin) pointé le bout de son nez ... en mars 2022 : mon banquier n'en pouvait plus d'attendre !
Janvier, février, ont été calmes, quelques cours à l'École des psychologues praticiens (Paris), qui permettent de déjeuner au Bouillon Chartier Montparnasse (pour les oeufs-mayo, la tête de veau ...), deux sessions de deux jours pour les psychologues du CH Annecy-Genevois (Haute-Savoie), avec un chouette séjour au très accueillant hôtel Atipik, une conférence au Puy-en-Velay (Haute-Loire) ...
Mars a vu l'activité redémarrer : une journée d'études pour l'Adapei de l'Ariège (Pamiers), une journée consacrée au signalement et à l'information pour Patrimoine SA Languedocienne (Toulouse) via le géant Comundi, deux jours à Mantes-la-Jolie (Yvelines) pour APEI DELOS 78 (la responsabilité des travailleurs sociaux) via l'IFRASS (Toulouse), deux conférences à Rodez (Aveyron), pour l'association La Charrette, qui regroupe des assistants familiaux (des "familles d'accueil"), et l'Université du temps libre du Rouergue (Responsable, mais pas coupable, une conférence "tout public" sur la responsabilité abordée de manière juridique, philosophique, politique ...). En avril, après une visioconférence pour la LFSM, une autre pour l'IFRASS (et re-belotte en juin), je suis allé causer responsabilité à l'École supérieure de praxis sociale (Mulhouse), droits et obligations des fonctionnaires au CDEF d'Eysines (Gironde), autorité parentale, protection de l'enfance et droits des bénéficiaires à Ciboure (64), pour le CDEF de Pau (avec un second groupe en mai), j'ai ensuite embrayé sur une formation en visio (le psychologue et le droit) pour l'École des psychologues praticiens (Paris), en duo avec Mélanie Dupont (nouvelle session l'année prochaine, ou sur demande, en intra, en visio), une conf en visio pour NORMANTECC (La confidentialité, la responsabilité et les écrits professionnels), une troisième pour OPP Formation (La protection de l'enfance), une quatrième pour l'Association nationale des auxiliaires de puériculture (ANAP), dont c'était le Congrès annuel, et retour à Annecy, toujours en Haute-Savoie, pour Couples & Familles, qui fêtait son anniversaire en organisant une conférence-débat sur la parole dans tous ses états ...
Le mois de juin s'est terminé entre Toulouse (un module d'approfondissement pour les ES de l'IFRASS), Bordeaux (droits et obligations des fonctionnaires au CDEF d'Eysines), Saint-Nectaire (Puy-de-Dôme), pour une intervention lors d'un séminaire cadres de la Fondation Delta Plus (Limoges), Toulouse, encore (les futurs auxiliaires de puériculture et aides-soignants du lycée des métiers Hélène Boucher, que je rencontre chaque année) et Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), avec les cadres du pôle "accompagnement professionnel" d'Avenir APEI (Concilier devoir de protection et respect des droits des personnes accueillies).
L'année reprend le 30 août à Toulouse (décidément), le 5 septembre à Carcassonne (Aude), et le 29 à Paris, pour le Forum du CNDPF, mon été sera d'ici là en grande partie consacré à Dunod, avec des actualisations et de nouveaux projets ...
Passez de belles vacances, adishatz !

Mes dernières interventions ...

, 06:19

On espérait que ce second semestre allait nous permettre de reprendre une vie normale, je me voyais déjà collectant des centaines de points sur ma Carte SNCF Grand Voyageur Le Club, passant d'hôtel en hôtel, de salle en amphi, de structure en structure, mais cela n'a pas franchement été le cas : les chaînes de commandement, perturbées depuis bientôt deux ans par la situation sanitaire, n'ont pas trouvé le temps - ou l'énergie - de mettre en place les plans de formation, elles ont dû gérer l'essentiel et l'imprévu, les organisateurs de colloques n'ont pas pris le risque de devoir annuler à la dernière minute (chat échaudé ...), ou de se retrouver devant une salle vide, les craintes d'un troisième injection, d'un quatrième confinement, d'une cinquième vague ont fait le reste en tétanisant les foules, je suis donc resté chez moi plus que mon banquier ne l'aurait souhaité, à préparer des petits plats et à faire du gras ...

Seule bonne nouvelle : les visoconférences organisées par la Ligue française pour la santé mentale (Paris) et par l'IFRASS (Toulouse), ont rencontré un vrai succès, en accueillant - via Zoom - des professionnels de la France entière, avec des connexions de Mayotte, de Guyane, de La Réunion et de Nouvelle-Calédonie !
Les prochaines sont programmées en mars, avril et juin, et au second semestre ...

J'ai donc pas mal écrit - c'est un peu mon quotidien depuis mars 2020 - et plusieurs livres sont sortis, ou vont sortir, chez Vuibert (des nouveaux et des versions actualisées), chez Dunod (un nouveau et des versions actualisées), et ailleurs, dans un autre domaine ...

Je me suis tout de même un peu déplacé, d'abord en Seine-Saint-Denis, exposer - à des cérébrolésés et à leurs encadrants - les mécanismes de la responsabilité pour, à la demande d'une résidence ADEF, lutter contre les comportements parfois agressifs de certains résidents, et leurs conséquences pour le personnel, qui ne sait plus comment s'en prémunir (c'était étonnant, mais passionnant), puis, en compagnie de Mélanie Dupont, travailler sur le secret professionnel et le respect de la vie privée avec des psychologues de l'hôpital Avicenne de Bobigny. Je suis ensuite parti pour Dijon et son CHU, aborder le secret professionnel, la responsabilité et les écrits professionnels avec les assistants de service social (deux fois une journée), et j'ai donné, pour le CHD La Candélie (Agen), une conférence grand public sur les droits de l'enfant dans le cadre de la semaine d'information sur la santé mentale (SISM). Le lundi suivant, j'étais à Nantes, avec mes amis de la fédération française des espaces de rencontre (FFER), je suis intervenu le lundi en début d'après-midi sur l'autorité parentale et son exercice, puis à Nice, à l'association Montjoye (sur le même sujet), pour le compte de 3 oranges communication (2 modules de 2 jours), et à Eysines (Bordeaux) pour causer droits et obligations des fonctionnaires avec des éducatrices du Centre départemental de l'enfance et de la famille (c'était un groupe bien sympa, exclusivement féminin). J'ai même fait un saut au CHU de Valence (Drôme), pour travailler sur les réseaux sociaux et définir toutes ces notions parfois obscures de diffamation, droit à l'image, etc. Il y a eu ensuite Gennevilliers, de nouveau avec Mélanie Dupont (les violences intrafamiliales), l'École nationale de la PJJ (Aubervilliers), sur le même sujet, et le lycée des métiers Hélène Boucher (Toulouse), où, comme chaque année, je suis intervenu une demi-journée sur la responsabilité devant les étudiants aide-soignants (donc c'était le dernier jour de cours !), une autre devant les étudiantes auxiliaires de puériculture (j'ai eu de la chance : à la cantoche, c'était le repas de Noël !).

Je reprends en janvier à l'École des psychologues praticiens (EPP Paris), avec un module de cours sur le secret professionnel (3 jours répartis sur le premier semestre), puis je file à Annecy, toujours pour l'EPP, 2 fois 2 jours de travail avec les psychologues du centre hospitalier (le psychologue et le droit), ce sera ensuite - si COVID, Delta et Omicron le veulent - Rodez, Le Puy-en-Velay, Pamiers, Toulouse, Mantes-la-Jolie, Pau ...
Joyeux Noël à tous, et excellente année 2022, démasquée et déconfinée !!

Des formations pour psychologues avec l'École des psychologues praticiens

, 16:07

Pierre-Brice Lebrun encadre, avec Mélanie Dupont,
pour l’École des psychologues praticiens (EPP), un module intitulé

Les psychologues et le droit : comprendre les droits, les devoirs et les obligations
Les 5 et 6 mai 2022 en présentiel (Paris)

Le contenu est celui de l’aide-mémoire Droit à l’usage des psychologues (Dunod, 2019),
de Mélanie Dupont et Pierre-Brice Lebrun.

Sessions en intra à la demande, partout en France (ou en distantiel)

- page 1 de 4