Pierre-Brice Lebrun, prof de droit

Aller au menu | Aller à la recherche

Mes dernières interventions ...

, 04:49 - Lien permanent

Confinement oblige, ce billet va être assez court : de mi-mars à aujourd'hui, je n'ai pas beaucoup bougé de chez moi, toutes mes interventions, conférences, cours, stages (etc.), ont été annulés, reportés à la rentrée, ou après janvier, ce qui m'a permis de rattraper - en partie - mon retard endémique chez Vuibert et chez Dunod (c'est la bonne nouvelle), je vais donc pouvoir consacrer l'été à un autre projet d'écriture, légèrement différent ...

J'ai débuté l'année fin janvier au CDEF d'Eysines (33) pour mes amis d'INFOR Santé, qui m'ont ensuite envoyé à Orléans (45), afin d'aborder la question des soins psychiatriques sans consentement avec des agents du service départemental de protection de l'enfance du Loiret (et nous avons largement débordé sur les soins en général), j'ai ensuite gagné Saint Quentin (02) pour une conférence d'une journée devant un large public (dont cinq gendarmes en uniforme), organisée par la Maison de l'égalité et du droit, avec au programme l'autorité parentale (le matin) et le respect de la vie privée (l'après-midi).

J'ai profité de deux jours de relâche à Paris pour enregistrer des vidéos de promotion de mes deux derniers Dunod, le Droit à l'usage des psychologues (septembre 2019), et La protection de l'enfance, arrivé en librairie le 5 février 2020 (oui, je sais, je ne suis pas très télégénique, et personne - sauf moi et mon épouse - n'a aimé mon foulard à fleurs), ainsi qu'une troisième vidéo (qu'on ne trouve que sur Facebook) sur un sujet atypique, pour Kawa News (il n'y a pas que le droit, dans la vie !).

J'ai également enregistré des réponses aux questions juridiques posées par les enfants (au 01 56 40 43 57), dans l'émission Les p'tits bateaux, présentée par Noëlle Bréham sur France Inter (programmée le dimanche à 19:30, elle s'écoute aussi en podcast) : ma première réponse a été diffusée le dimanche 9 février (j’aimerais savoir si c’est seulement les adultes qui peuvent être pédophiles).

Le samedi, sérieux : journée nationale d'études et de formation de l'UFNAFAAM intitulée Assistant familial : une profession en voie de disparition ?, je suis intervenu, juste après Adrien Taquet, secrétaire d'État, sur La responsabilité de l’assistant familial, la précarité engendrée par ces situations et les manières de se défendre, et le mardi, j'étais à côté de Nîmes (30), au FAM Le Bois des Leins, de Sésame Autisme Languedoc-Roussillon (Les écrits professionnels : quelles responsabilités ?).

J'ai ensuite eu le plaisir de retrouver les assistantes sociales du service d'hospitalisation à domicile (HAD) de l'APHP (75), sur le thème : L'argent et la famille, entre obligations alimentaires et solidarité financière (c'est un nouveau chapitre du Droit en action sociale et médicosociale à paraître en 2021), je suis allé à Noisiel (77), au foyer d'hébergement et de vie Clémentine (La responsabilité des travailleurs sociaux) et à Fontainebleau (77), pour le Pôle d'autonomie territorial de Seine-et-Marne (Le secret professionnel et le partage d'informations), puis, comme vous, je me suis retrouvé confiné avec femme et enfants (et ce n'est pas le chien et le chat qui ont été les plus difficiles à supporter ...).

En mai-juin, j'ai juste commencé à travailler sur la protection de l'enfance et les procédures de signalement avec les équipes du service jeunesse de la ville de Trappes (78), une seconde journée est programmée en octobre, et j'ai donné cours en ligne aux EJE3 de l'IRTS de Montrouge (sur la responsabilité des EJE et l'administration des médicaments).

Les conférences ont - comme chaque année - repris en janvier à Paris (avec la LFSM), à Toulouse (avec l'IFRASS) et à Dijon (avec la SEDAP), celles de mai et de juin ont été annulées (le cycle continue au second semestre), mais celle de Dijon a exceptionnellement été organisée en visioconférence : elle a rencontré un vrai succès, en rassemblant des participants de toute la France : est-ce l'avenir de la formation ? probablement ... Foix, Marmande, Orléans, Toulouse (le lycée Hélène Boucher), on se voit bientôt, Versailles, Angoulême, on se retrouve en septembre, en janvier, et je vous souhaite à tous un excellent été !