Pierre-Brice Lebrun, prof de droit

Aller au menu | Aller à la recherche

Mes dernières interventions ...

, 07:39 - Lien permanent

J'ai profité de l'été pour apprendre de nouveaux mots, comme distantiel, e-learning et webinaire (qui peut être synchrone ou asynchrone), masterclass, visioconférence, je me suis fait deux nouveaux copains, Zoom, Teams et Jitsi, j'ai joué au Tetris d'agenda, entre reports, urgences ('faut utiliser les budgets), incertitudes et reprogrammations des sessions déprogrammées. J'ai également dû beaucoup communiquer sur les cours et conférences en ligne : ils ne font pas encore entré dans les moeurs du secteur social ou médicosocial.
La chaîne de commandement était perturbée, désorganisée, elle avait d'autres priorités, formaliser une inscription était parfois compliqué. Elle devait jongler avec beaucoup d'incertitudes, mais, comme l'a fort bien énoncé Emmanuel Kant : on mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter.
J'ai beaucoup bossé pour Vuibert, et pour Dunod : heureusement qu'ils étaient là (et ce n'est pas fini) !
Je comptais sur la reprise de septembre, qui n'a pas eu lieu : deux jours à Saint Lizier (09) pour travailler, masqués, avec les assistants de service social du Centre hospitalier Ariège-Couserans (CHAC), un jour au Centre départemental de l'enfance et de la famille (CDEF) d'Eysines (33) pour InforSanté, et Angoulême a été annulé (reporté deux fois, il est reprogrammé en janvier 2021, il est probable que le troisième confinement en décide autrement).
J'ai démarré, avec la SEDAP de Dijon, une Masterclass en ligne sur la responsabilité : cinq cours d'une heure et demie répartis sur cinq mois pour quinze participants, une seconde Masterclass, sur l'autorité parentale et la protection de l'enfance démarre en février, c'est probablement l'avenir de la formation (et cela permet d'avoir des inscrits en Outre-mer, et dans toutes les provinces métropolitaines, même les plus reculées).
Je me suis dit qu'en octobre, tout allait redémarrer : un second jour à Trappes (78), avec toute l'équipe du service jeunesse (pour travailler sur la protection de l'enfance), une conférence à la Ligue française de santé mentale (75), une à la SEDAP de Dijon (21), une à Montbéliard (25), sur un sujet très différent, et rideau ! La conf de Dijon était organisée en présentiel et en distantiel : j'étais filmé en train de parler à des participants, tandis d'autres me voyaient sur leur écran et pouvaient en direct poser des questions, j'ai donné les suivantes dans mon salon, en distantiel, pour la SEDAP, pour France Terre d'Asile, pour l'IFRASS et pour la LFSM ...
J'ai aussi travaillé en visio avec l'équipe de direction du CH Erstein (67) sur le cadre légal des soins psychiatriques sans consentement (SPSC) à la demande d'InforSanté, et avec toute l'équipe du CH La Candélie (47) sur l'autorité parentale et la protection de l'enfance, puis deux jours avec des psychologues sur le droit à l'usage des psychologues pour l'APPEA, est alors venu le temps de décorer le sapin, qui sera ensuite replanté au fond du jardin, où, à force, se développe une véritable sapineraie ...
Je vous souhaite un Joyeux Noël et de beaux Réveillons confinés, prenez soin de vous !